www.moliere.com
2déc/160

Apéro littéraire: Arnaud de la Croix nous parle de Léon Degrelle

affiche-degrelle-blog

29nov/160

Pour les fêtes, pensez aux documentaires

"Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question" a dit Gaston Bachelard. Et le questionnement est bien le propre de l'enfance! Pour vous aider à combler l'avidité de connaissances de vos enfants, nos libraires ont sélectionné pour vous leurs documentaires favoris parmi les plus récents. L'occasion d'offrir plus qu'un objet aux fêtes de fin d'année, tout en rassasiant leur curiosité intellectuelle! Et ne vous y trompez pas: ces documentaires jeunesse ont aussi des choses à apprendre aux adultes!

Chouette-ou-hibou-31-juillet.indd

Vous ne savez pas différencier une chouette d'un hibou ? Une clémentine d'une mandarine ? Une marguerite d'une pâquerette ?

Dans Chouette ou hibou ?, Emma Strack nous explique de manière concise les différences et spécificités non seulement d'animaux que l'on confond toujours mais aussi de nourriture, vêtements, termes géographiques, etc. Le tout illustré par Guillaume Plantevin. On y trouve des détails physiques (le hibou est celui qui a les aigrettes, ces petites plumes qui bougent sur les côtés du crâne), des précisions géographiques (typhon, cyclone ou ouragan portent leur nom en fonction de l'hémisphère ou du continent où ils se forment) ou des moyens mnémotechniques (la stalacTite tombe et la stalagMite monte). 

Il y a quelques termes un peu compliqués pour les enfants de moins de 9 ans mais avec un peu d'aide, il pourra être consulté dès 8 ans. 

blog

Notre corps contient pas moins de 1,5kg de bactéries, le hoquet est une réminiscence de notre vie aquatique, la baleine était terrestre avant de retourner dans les océans… Voilà le genre de révélations que nous fait Le mystère de la vie : tout lecteur ne peut être que fasciné, émerveillé et déboussolé !

Très bien documenté et expliqué simplement, l’ouvrage dévoile l’histoire de la vie sur Terre, en exposant les découvertes scientifiques les plus récentes et les plus insolites.

Cette œuvre s’adresse à tous les curieux de nature, à qui elle donnera à coup sûr le vertige !

A lire absolument et à tout âge, à partir de 11 ans.

grandssinges

Dans Sur les traces des grands singes, Jim Ottaviani et Maris Wicks nous présentent dans les grandes lignes la vie de Jane Goodall, Dian Fossey et Biruté Galdikas. Ces trois scientifiques ont énormément contribué à la compréhension que nous avons aujourd'hui du comportement des primates avec lesquels elles ont travaillé.

Jane Goodall a vécu de longues années en Afrique au milieu des chimpanzés, ce qui lui a permis d'être la première à observer que ces derniers se servent d'outils, comportement que l'on croyait à l'époque exclusivement réservé à l'être humain.

Dian Fossey a étudié les gorilles et a vécu un temps parmi eux. Elle a été assassinée au Rwanda où son engagement contre le braconnage, pour la préservation des gorilles et de la nature, faisait beaucoup de bruit. 

Biruté Galdikas, quant à elle, a rejoint la jungle en Indonésie où elle étudie les orangs-outans et tente de réinsérer les orphelins des grands singes roux dans la vie sauvage. 

Ce documentaire sous forme de bande dessinée peut se lire seul à partir de 8 ans. 

blog

Dieter Braun est un artiste allemand qui a écrit plusieurs livres de jeunesse et participé à plusieurs magazines. Dans Animaux sauvages, voyage en terres du Nord, ses illustrations géométriques et colorées nous donnent un aperçu des animaux emblématiques de plusieurs régions de l'hémisphère nord. 

Davantage "beau livre" que documentaire, on y trouve peu d'informations, pas de fiches techniques mais on y voit de très belles représentations d'animaux comme le loup, le renard roux, la cigogne ou encore l'ours blanc.

blog

S'il existe beaucoup de documentaires sur les animaux qui ont tous en commun d'être visibles, avec Le monde invisible des animaux microscopiques, Hélène Rajcak et Damien Laverdunt (qui avaient déjà fait ensemble entre autres "Histoires naturelles des animaux imaginaires" et "Petites et grandes histoires des animaux disparus") ont décidé de nous inviter dans le monde passionnant des animaux que l'on ne voit pas à l’œil nu.

Après une petite histoire du microscope, plongez au cœur des fonds marins ou scrutez votre peau à travers une dizaine de doubles pages représentant des micro-écosystèmes et sur lesquelles on peut s'amuser à trouver des gastrotriches, du plancton, des polypes d'eau et autres crottes d'acariens.

sup

Dans la droite lignée des planches de botanique croquées par les explorateurs naturalistes, Botanicum est un magnifique ouvrage scientifique pour les enfants. A chaque écosystème présenté correspond un encart explicatif et chaque plante représentée est nommée et accompagnée d'un petit texte descriptif de ses caractéristiques physiques et géographiques.

Dans cet ouvrage, l'illustratrice Katie Scott est accompagnée du Docteur Kathy Willis, l'une des directrices des jardins botaniques royaux de Kew, en Angleterre.

Difficile de donner un âge pour l'ouvrage mais un enfant qui s'intéresse aux plantes dès 6 ans peut déjà regarder les superbes croquis.

blog

Anatomie est, sans surprise, un documentaire sur le corps humain mais il se distingue de ses pairs par le travail minutieux de découpage au laser qui fait découvrir le corps par couches successives à travers de grandes planches anatomiques et des flaps. Dès 10 ans.

blog

Entre documentaire et jeu visuel, Illuminature est un recueil de dessins colorés superposés qui doivent être regardés à l'aide des trois filtres de couleurs différentes. Ces filtres permettent de distinguer les animaux nocturnes, les animaux diurnes et enfin l'environnement dans lequel ils vivent. Deux doubles planches sont consacrées à chaque écosystème. La part belle est faite aux illustrations, ce qui ajoute au livre un côté ludique. A partir de 6 ans.blog

Enfin, Egyptomania : en plus des dessins colorés et "hiéroglyphiques", ce livre est rempli d'informations sur les pharaons, la religion, l'histoire, le tout en courts textes écrits sur des flaps, avec quelques animations carton en prime. Un magnifique livre sur l’Égypte à partir de 8 ans. 

29nov/160

Rencontre exceptionnelle avec Christine Ockrent

affiche-ockrent-blog

15nov/160

Animation jeux “Ecole des Loisirs”

affiche-edl-blog

14nov/160

Venez rencontrer Hugues Dayez et Rudy Léonet !

affiche-dayezleonet-blog

2nov/160

Animation Jeunesse “Les oiseaux migrateurs”

afficheoiseauxmigrateursblog

Remplis sous: Jeunesse Aucun commentaire
15juin/160

Dans l’ombre des textes

Si ce dont on parle le plus d'une maison d'édition, ce sont les auteurs et les livres, il n'en est pas moins vrai qu'une machine humaine bien huilée travaille à la production de ces ouvrages. Sans pouvoir les citer tous évidemment, j'avais envie de mettre en avant quelques-unes de ces personnes ou décisions éditoriales qui sont souvent dans l'ombre.

La première que l'on perçoit d'un livre, bien souvent, c'est la couverture. Une réaction d'appréciation (ou non) s'ensuit, mais rarement la question du concepteur de la couverture, graphisme, photo ou illustration. Aux éditions Gallmeister, la personne derrière ces magnifiques réalisations est Valérie Renaud. Peintre (http://www.valerie-renaud.fr/graphiste-peintre/valoubis.html) et graphiste, elle travaille avec la maison d'édition depuis le début, pour les couvertures ainsi que le site web.

 

Galcouv

 

Elle crée les illustrations des couvertures des collections Americana et ensuite, les insère sur un fond Pantone pour la couleur. Elles sont également imprimées en plus grand sur la deuxième et troisième de couverture. Pour les collections Noire et Nature Writing, les photos sont achetées sur des banques d'images et retravaillées par la talentueuse graphiste selon la même charte graphique qu'Americana.

Les couverture de la toute jeune collection Neo Noire sont également ses créations originales

 

neonoire

 

J'ai depuis le début une préférence très marquée pour les couvertures des Totem. Forte de ses illustrations à la fois sobres mais très travaillées, la charte graphique est suffisamment efficace pour que l'éditeur n'ait pas eu besoin de la changer en 6 ans. Même en 10 ans, pour les autres collections. Partant parfois d'illustrations existantes (comme celles de Miré pour des Totem notamment), elle crée une illustration originale sur fond blanc pour Americana et Nature Writing et noir pour les policiers comme Ross MacDonald ou William G. Tapply. Depuis peu, sur la couverture des Totem, la place donnée aux illustrations sur fond blanc ou noir a été augmentée, comme on peut le constater avec la Montagne en Sucre de Wallace Stegner ou la prochaine sortie de Bruce Holbert : Animaux solitaires. Décision qu'on ne peut qu'apprécier.

 

Totem

 

Autres travailleurs de l'ombre sans qui les textes n'arriveraient pas jusqu'à nous : les traducteurs. Les éditeurs ont su s'entourer de traducteurs talentueux comme Sophie Aslanides (Ron Carlson, Craig Johnson et plus récemment S. Craig Zahler) et Jacques Mailhos (entre autres Ross McDonald, John Gierach et Edward Abbey) qui travaillent en étroite collaboration avec les auteurs encore vivants. Une fois la traduction terminée, la mise en page complétée et la couverture créée, le livre part chez l'un des trois imprimeurs avec qui les éditions travaillent. Gallmeister a fait le choix d'imprimer ses ouvrages en France « sur papier fabriqué à partir de bois provenant de forêts durablement gérées », engagement social, écologique et économique très louable, dans la ligne directe des valeurs des auteurs traduits dans la collection.

Tant de raisons qui poussent tout amateur de bonne littérature et soucieux d'éthique à soutenir la maison d'édition en achetant ses ouvrages.

 

 

Images tirées du site web de l'éditeur

Merci à Marie Moscoso pour les informations

18mai/160

Boy Howdy

 

DSCF2380

Craig Johnson a étudié la littérature (il a un doctorat en art dramatique), a enseigné mais a aussi entre autres exercé les professions de chauffeur de camion, policier, pêcheur professionnel, rancher ou charpentier. S'il a beaucoup voyagé dans sa jeunesse, il vit maintenant avec sa femme dans leur ranch du Wyoming, à Ucross, aux pieds des Bighorn Mountains.

C'est cette expérience riche et une grande culture qui donnent à ses personnages l'épaisseur qu'on leur connait, à ses paysages, leur beauté, et qui rend ses ambiances si prégnantes. Il a également un vrai talent pour les dialogues : toujours justes et bien dosés, ils donnent à ses romans un rythme prenant qui nous pousse à ne fermer ses livres qu'une fois terminés.

DSCF2376

Il a publié aux Etats-Unis en 2005 le premier tome de sa série sur les aventures du shérif Walt Longmire. Son succès ne se dément pas depuis.

La narration est très particulière et les récits se construisent sur un court laps de temps, quelques jours pour la plupart voire quelques heures comme dans Steamboat par exemple. Néanmoins, l'auteur arrive à construire des personnages très crédibles et denses.

Dans Little Bird, le premier tome de la série, on fait la connaissance de Walter Longmire, shérif depuis 24 ans dans le comté d'Absaroka (comté imaginaire du Wyoming). Il vit seul depuis que sa femme Martha est décédée d'un cancer quelques années plus tôt et que sa fille Cady est partie à Philadelphie où elle y est avocate. A l'instar de son auteur, Walt est très cultivé et amoureux des Lettres, son bureau se situe dans l'ancienne bibliothèque de la ville et il n'est pas avare de citations ou références culturelles de toutes nationalités, classiques ou contemporaines.

Autour de lui gravitent les personnalités fortes de Victoria Moretti, son adjointe et Henry Standing Bear, son ami d'enfance. Vic vient de la ville et est catapultée dans cette petite bourgade du Wyoming, sous les ordres de Walt. Elle est intelligente, drôle, mordante, sarcastique et a très mauvais caractère. Son sens du répondant est une des sources de l'humour caustique que l'on trouve dans cette série. Henry lui est comme son nom l'indique, un véritable roc dans la vie de Walt. Droit, calme, il est une voix particulière qui amène souvent au shérif d'autre solutions. Walt l'appelle ironiquement La Nation Cheyenne mais sans doute grâce à lui, il est familier de la culture cheyenne et de sa spiritualité. Sans vraiment chercher un sens rationnel à ses expériences, il a été face à des événements inexplicables, des visions, des bruits de tambour, ou des sons, lui permettant souvent de sauver sa vie.

A travers la relation forte entre Walt et Henry, comme dans celle, tendue, que le shérif entretien avec la police tribale, on peut sentir la tension encore très présente entre les Premières Nations et les blancs qui, rappelons-le, ont pillé et volé les terres des autochtones et les ont parqués dans des réserves où le taux de chômage n'a d'équivalent que le taux de familles vivant sous le seuil de pauvreté. Loin pourtant d'être moralisateurs ou victimisants, les romans de Johnson font état de cette tension sans trop de parti pris pour l'un ou l'autre mais plutôt en évocation, dans toute la complexité que cette situation engendre pour les gens des réserves mais aussi les habitants des alentours, les points positifs comme les négatifs. Comme dans beaucoup d'épisodes regrettables de l'Histoire, il s'agit aussi de deux cultures radicalement différentes qui tentent de vivre ensemble.

D'autres personnages récurrents viennent compléter le tableau : Ruby, la secrétaire de Walt, Lucian Connally, l'ancien shérif avec qui il joue aux échecs dans la maison de retraite dans laquelle le retraité s'est installé, Dorothy, la patronne du café Busy Bee, Ferg, le policier un peu maladroit ou bien entendu, le Chien.

Meurtre d'une jeune autochtone, récit-flashback historique ou course-poursuite avec prisonnier évadé, Craig Johnson ne se cantonne pas à un seul registre et ne suit pas une série d'enquêtes rondement menées et répétées à l'infini. Chaque récit éclaire un ou plusieurs personnages d'une lumière différente, tournant toujours autour de Walt, bien sûr. Et même s'ils ne sont pas équipés des dernières technologies, le shérif et ses adjoints parviennent à gratter le vernis d'évidence qui pointe un accusé idéal pour se plonger dans la nuance de toutes les affaires qu'ils résolvent. Craig Johnson arrive à allier l'adrénaline des thrillers avec un humour mordant et il se dégage de son personnage de Walter Longmire une grande humanité.

En 2012, A&E a adapté les livres de Johnson dans une série appelée « Longmire » qui bien que différente dans sa forme (les impératifs de la télé étant différents des romans, comparons ce qui est comparable) et dans le destin de certains personnages secondaires, l'esprit reste fidèle à celui du livre. La seule chose à regretter est que Vic est peut-être un chouïa moins mordante que dans la version papier. A&E en 2014 a vendu les droits à Netflix qui a produit une quatrième saison et reconduit la série pour une cinquième.

Craig Johnson écrit chaque année, pour Noël, une nouvelle qu'il offre gratuitement à ses lecteurs sous forme de PDF, que Sophie Aslanides traduit pour les éditions Gallmeister qui les met à son tour à disposition des lecteurs francophones. Des versions papier sont également disponibles en librairie aux moments des fêtes de fin d'année.

Vous pouvez donc découvrir les nouvelles sur le site de l'éditeur, en espérant que vous serez aussi conquis que moi : http://www.gallmeister.fr/auteurs/fiche/15/craig-johnson

DSCF2402

 

14mai/160

Votre librairie en travaux

Afin de rendre notre librairie plus belle et de mieux pouvoir vous servir :

Le rez-de-chaussée de la librairie sera exceptionnellement fermé

et l'accès limité à la jeunesse et aux sciences humaines

du lundi 23 mai au lundi 30 mai inclus

Entrée par la place Albert Ier.

Merci pour votre compréhension.

Remplis sous: News Aucun commentaire
5avr/160

Larry McMurtry

Larry McMurtry, figure incontournable de la culture américaine, est né en 1936 à Archer City au Texas. Il quitta sa ville pour étudier, puis il vécut à différents endroits comme Houston, Texas ou Washington D.C., villes dans lesquelles il a écrit mais dans lesquelles aussi il a ouvert une librairie d'occasion. Il vit actuellement à Archer City. Il y a aussi ouvert une librairie d'occasion, une des plus grandes librairies indépendantes des Etats-Unis : Booked Up Inc, avec plus de 400 000 titres (http://www.bookedupac.com/) parfois rares, des premières éditions, des éditions collectors, etc. Il a été obligé de la réduire grandement il y a quelques années, en organisant une vente aux enchères pour plus de 300 000 titres (http://blog.chron.com/bookish/2012/08/larry-mcmurtry-bids-goodbye-to-books-in-archer-city/).

En plus de ses nombreux romans et essais, il scénarise ou adapte des romans pour le cinéma et la télévision. En dehors de ses propres romans (notamment dans la série des Lonesome Dove ou celle de Duane Moore), il a également adapté la nouvelle Brockeback Mountain d'Annie Proulx, scénario adapté pour lequel il a gagné plusieurs prix.

Dans La Dernière Séance (1966), nous sommes plongés dans le Texas des années 50. Duane et Sonny sont nés et ont grandi à Thalia, petite ville proche des derricks où pour un jeune de 17 ans, il n'y a pas grand chose à faire à par un cinéma ou le café-salle de billard de Sam Le Lion, entre deux petits boulots à la plateforme pétrolière. Ils attendent avec impatience le temps où ils pourront se trouver une belle fille avec qui coucher mais dans cette vile un peu prude, les hormones sont mises à rude épreuve. Alors que Duane jette son dévolu sur Jacy, frivole, jolie et riche, Sonny se retrouve dans les bras de Ruth Popper, la femme de l'entraineur de l'équipe de football américain. La vie à Thalia se passe, avec ses étés chauds et lourds, alors que se profile à l'horizon la guerre de Corée, du Vietnam, et la crise pétrolière.

On retrouve Thalia dans Texasville (1987). Duane a 50 ans. On apprend des bribes de ce qui s'est passé à Thalia les 30 années précédentes, notamment pour Sonny qui prend beaucoup moins de place dans l'histoire. A la tête d'un empire pétrolier, Duane est marié avec Karla, femme indépendante au caractère bien trempé qui a entre autres pour particularité de faire imprimer sur ses Tshirts des slogans issus de chansons country comme : « à défaut d'être la première, je pourrai toujours être la prochaine ». Ils ont plusieurs enfants qui semblent avoir hérité de la folie de leur mère. Entre sa famille déjantée, le retour de Jacy, amour de jeunesse et son inquiétude pour ses dettes qui se chiffrent en millions de dollars, Duane doit aussi gérer le centenaire de la ville soudain jugé important par la population.

On peut suivre les aventures de Duane chez Sonatine dans Duane est dépressif et Duane est amoureux (ce dernier étant nettement moins bon que les autres). Cette série est un portrait sans détour d'une partie de l'Amérique, dépeinte avec un humour un peu caustique. Tout en développant une tendresse pour le personnage de Duane, jamais vraiment heureux, on se rend compte qu'il semble subir sa vie, que beaucoup de choses ont été dues au hasard et les seuls choix véritables qu'il pose le font paraître fou aux yeux du monde.

Lonesome Dove (ainsi que Streets of Laredo, Dead Man's walk et Comanche Moon) constitue une autre série à succès de McMurtry se passant au Texas. Lonesome Dove, roman pour lequel il a reçu le Prix Pulitzer de la fiction en 1986, en deux épisodes en français, raconte une partie de la vie d'Augustus McCrae et Woodrow Call. Ces deux ex-Texas Rangers fatigués de se battre contre les Comanches et les Mexicains ont opté pour un vie plus calme. Après quelques années dans leur ranch du Texas, ils décident de voler du bétail au Mexique et de remonter jusqu'au Nord du Montana pour y établir un ranch. Cette entreprise risquée leur fera perdre pas mal de leurs compagnons : quand ils ne croisent pas d'autochtones ou de voleurs de bétail, ils doivent résister aux caprices de la nature et aux dangers provenant de la faune environnante - ours, nids de couleuvres, etc.

Larry McMurtry a un don incroyable pour déployer des fresques humaines riches et denses dont on ne se lasse pas. Autour de Gus et Call se greffent quantité de personnages déployant par leurs liens entre eux les bases d'un univers aux possibles infinis.

Le 2 juin sortira La Marche du mort (Dead Man's Walk), sous-titré Lonesome Dove : les origines, dans lequel on retrouvera Gus et Call à l'époque où ils étaient Texas Ranger.

A lire aussi chez Gallmeister : Et tous mes amis seront des inconnus, dans une série de romans qui se passent dans la ville de Houston. On suit ici Danny Deck, jeune écrivain dont la vie est rythmée par sa malchance avec les femmes. Sa femme, Sally, cesse de l'aimer assez rapidement après leur mariage (lui-même survenu assez rapidement après leur rencontre). Sa voisine aux abords froids et secs se révèle finalement dévergondée mais il ne peut en profiter. Sa nouvelle petite amie Jill, quant à elle, le suit de Los Angeles à San Francisco sur un coup de tête et repart quelques mois plus tard de la même façon. Et enfin, il éprouve un attachement tendre et fort, secret, son amie Emma. Le tout sur fond de tentative d'écriture de son deuxième roman rythmée par ses relations avec les femmes qui gravitent autour de lui.

Excellent roman mais en sachant comment McMurtry arrive à magnifier ses histoires en plusieurs livres, on ne peut qu'espérer que les autres romans de cette série seront un jour traduits en français.

Écrit en 2014, Le Saloon des derniers mots doux est un peu plus étrange. C'est une sorte de western en déliquescence dans lequel les personnages sont encore pris dans les codes du western mais sans aucune conviction, comme un passage entre un monde ancien et le monde moderne. Il y a aussi une douceur dans ce roman décalé, teintée d'un peu de mélancolie face à une époque révolue. Ce sentiment est figé dans le nom du Saloon « des derniers mots doux », enseigne que Warren Earp trimballe dans tous ses déménagements.

Proportionnellement, peu de romans de McMurtry ont été traduits en français ; la majorité de ceux-là est actuellement éditée chez Gallmeister mais la suite de la série Duane est chez Sonatine et d'autres plus anciens étaient chez Presses de la Cité, Robert Laffont ou First.

Larry McMurtry est un donc auteur à découvrir absolument, en anglais ou en français, si ce n'est pas déjà fait.

Pour d'autres infos :

http://www.gallmeister.fr/auteurs/fiche/23/larry-mcmurtry

ou acheter les livres en ligne :

http://www.moliere.com/fr/catalogsearch/result/?q=larry+McMurtry