www.moliere.com
8fév/130

Spirou a failli oublier Charleroi

Le «Spirou Tour», imaginé pour les 75 ans du personnage, ne passait initialement pas par Charleroi.

Spirou aura 75 ans au printemps prochain. C’est en 1938, en effet, que Jean Dupuis, imprimeur et éditeur à Marcinelle a confié à Robert Velter la tâche d’inventer un personnage capable de servir de mascotte à un journal destiné à la jeunesse, dont il avait le projet. Le dessinateur l’imaginera sous les traits d’un groom espiègle et attachant, tout de rouge vêtu.

L’histoire de Spirou a donc commencé à Charleroi. Mais malgré ce lien fort et le fait que les Éditions Dupuis sont toujours installées à Marcinelle, la métropole n’est pas sur l’itinéraire des célébrations liées au 75e anniversaire. Autrement dit, elle n’est pas une étape du «Spirou Tour» qui, entamé à Liège début janvier, se terminera en France quelques mois plus tard après être passé par la Suisse et avoir formé sur la carte un grand «S», en référence au personnage.

«Le choix des villes étapes s’est aussi fait en fonction de la localisation des dessinateurs qui collaborent au Journal de Spirou, affirme Jocelyne Vanderlinden, l’attachée de presse des Éditions Dupuis.Et ce pour une raison très simple : lorsqu’une ville célèbre les 75 années, un numéro spécial du magazine lui est dédié. À Liège, il y a un vivier de dessinateurs qui peuvent travailler sur celui-ci. Pas à Charleroi.»

L’explication laisse certains dubitatifs. Ils soupçonnent l’attachée de presse de faire preuve d’un sens de la diplomatie qui cache mal le motif véritable de l’absence de Charleroi sur l’itinéraire du Spirou Tour : le peu d’engouement témoigné à l’égard du projet par l’ancien collège communal, relevé de ses compétences en décembre dernier. La porte-parole actuelle de la Ville ne confirme pas mais glisse tout de même : «La décision de participer ou non aux célébrations a un an au minimum. C’était encore l’ancienne équipe à la tête de la Ville.»

Antoine Tanzilli en était l’échevin de la Culture. Prochainement député wallon, il rejette toute responsabilité. «Je n’ai jamais reçu aucune proposition en ce sens des Éditions Dupuis, affirme-t-il. Et dans l’hypothèse où l’une m’aurait été adressée, je l’aurais bien sûr accueillie positivement. Charleroi et la bande dessinée, cela a un sens.»

Le nouveau collège a pris le dossier en main. Finalement un événement célébrant l’anniversaire devrait bien avoir lieu en 2013 à Charleroi. Il est programmé pour les derniers mois de l’année.

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Leave a comment

Aucun trackbacks pour l'instant